Catégories
Santé

L’inclusion dentaire

L’inclusion dentaire est le fait d’une dent définitive qui ne parvient pas à sortir de la gencive. Cela concerne généralement les dents de sagesse et rarement les incisives (0,6% des cas). Les canines du maxillaire supérieur peuvent aussi être touchées par l’inclusion dentaire. Dans cette situation, la dent n’arrive pas à sortir car elle est restée incluse dans l’os qui se situe sous la gencive. Voyons de près cette anomalie de la dentition.

Causes de l’inclusion dentaire

Le phénomène des dents incluses peut être causé par plusieurs facteurs dont le mauvais alignement des dents. Les dents surnuméraires sont aussi des causes fréquentes de l’inclusion dentaire. Pour le Dre Joumana Charouk, D.M.D, dentiste à Lasalle, les dents surnuméraires sont généralement des dents de lait qui ne tombent pas et qui ne permettent pas aux dents définitives de sortir. Une dent incluse peut aussi être causée par la présence d’un kyste ou d’une malformation du germe. C’est également la conséquence d’un manque de place. Une ancienne dent de lait qui a subi un choc peut aussi empêcher une autre dent de sortir. En effet, suite à un choc, le germe de la dent définitive peut être atteint et il finit par changer de trajectoire. Ce qui donne des difficultés à la dent définitive pour sortir. Les chocs qui touchent les dents de lait à l’âge de 5 ou 6 ans provoquent le plus souvent l’anomalie de l’inclusion dentaire.

Les dents incluses concerne aussi les adolescents

L’absence d’incisives n’est pas très esthétique pour le visage. De plus, il peut y avoir des conséquences indésirables en ce qui concerne l’orthophonie. Le manque de dents est gênant. Lorsque la personne touchée articule, sa langue peut heurter le vide laissé par l’absence de dent et conduire à des défauts de prononciation. Dans la majorité des cas, cette situation nécessite un passage chez l’orthophoniste. Le plus souvent, ce phénomène touche les adolescents de 15 ans. En effet, la présence de dents de lait chez un adolescent de cet âge n’est pas normale.

Il convient de prendre en main ce trouble avant que l’enfant n’atteigne cet âge. Dans le cas contraire, la résolution du problème risque d’être difficile et coûteux sur le plan financier. Effectivement, en général, l’assurance ne rembourse plus les frais liés à la prise en charge des soins dentaires de l’enfant au-delà de ses 16 ans. Il est bon de noter que l’intervalle de temps entre la perte de 2 dents de lait symétriques ne doit pas excéder 8 mois. Si ce délai est dépassé, il faut tout de suite se rendre chez le dentiste pour mettre en lumière le problème.

Pour dépister une dent incluse, il faut réaliser une radiographie panoramique entre 6 et 8 ans. C’est à cet âge que les dents définitives doivent apparaitre. C’est à partir de cette radio que le dentiste pourra s’assurer que les axes d’éruption des dents sont réellement corrects et que les formes des germes sont normales. Attention, la radiographie doit se faire seulement si cela s’avère utile. Ce n’est pas recommandé d’exposer inutilement les enfants aux rayons.